Les 5 sens en vacances au service de votre Bien-Etre

 

Ce que le mot « vacances » dit à notre esprit, c’est tout d’abord une promesse. Promesse de détente, de rythme de temps différent, on se dit qu’on va pouvoir passer plus de temps en famille ou avec des amis, qu’on va se lever plus tard.
Elles ouvrent la porte à ce que vous n’avez pas le temps de faire le reste de l’année.
Les vacances sont donc le moment idéal pour s’interesser à soi, réfléchir un peu moins, ressentir un peu plus.
Quoi de plus proche de soi, de plus actif mais aussi parfois délaissé que l’accès à nos 5 sens ?
Par le déploiement de ses 5 sens, on pourra développer une connaissance de soi impeccable (le mot sensation vient du latin sensatio qui signifie compréhension ) et se sentir mieux car c’est par nos sens que nous contactons le monde qui nous entoure. Ils ont le pouvoir de nous socialiser. Et de nous équilibrer profondément.

 

vacances
Image Pixabay

Le toucher

Je le « saisis » en premier, c’est le cas de le dire, car il est le premier à apparaître pour l’embryon, à la fin du second mois.
Dois-je vraiment rappeler tout le bien qu’il peut nous faire au cours de nos vacances ?
Profitons de ce temps pour serrer, enlacer, embrasser tous ceux que nous aimons.
Le bal du 14 juillet, les boites de nuit, les fêtes de famille comme les mariages beaucoup plus fréquents à la belle saison nous en donnent de belles occasions !
Les calins ont tant de vertus qu’on se demande pourquoi on ne les pratique pas plus. Libération d’ocytocine, d’endorphines (hormones du bien-être ), baisse de la pression artérielle, et je dirais de la pression tout court, sentiment de protection, de sécurité et joie de donner en même temps. Un vrai régal !
Mais le toucher c’est aussi le vent qui carresse la peau, le soleil qui la réchauffe plus ou moins selon les heures, les lieux et l’état d’esprit du moment, faire filer le sable ou la terre entre ses doigts ou marcher pieds-nus sur les rochers.
Etre touché, c’est aussi ressentir une émotion particulière qui nous rend plus humain, plus beau.
En vacances, saurez-vous accepter d’être un peu plus à fleur de peau ? Car toucher implique aussi … de se laisser toucher.

 

L’odorat

Comme son pendant, le goût, l’odorat survient au cours du quatrième mois de gestation.
Toucher avec le nez … avec cette incroyable finesse du dispositif qui sait détecter 10 000 odeurs différentes. Il y a 900 000 variations possibles dans nos récepteurs olfactifs ce qui signifie que les odeurs sont différentes d’une personne à l’autre.
Le nez est la porte de la respiration qui donc permet la circulation de la vie en nous.
Vous pouvez lire l’article : Pour mieux vivre, commencez par mieux respirer

vacances
image pixabay

En vacances, nous sommes littéralement assaillis d’odeurs inhabituelles. Que de plus enivrant que de traverser une forêt de pins écrasée par le soleil, sentir l’herbe verte des prairies, les étables des vaches, ou l’odeur si fine d’un chemin de montagne au petit matin ?
Pendant vos vacances, êtes-vous prêt à vous laisser vous enivrer par les différents parfums qui s’offrent à vous ?
A vous ouvrir à pleins poumons à l’air qui passe en vous ?

 

Le goût

Le nombre de papilles gustatives varie de 2000 à 10 000 en fonction des personnes.
Avoir du goût, c’est apprécier les bonnes choses.
Et le palais est la demeure de l’empereur, où l’on sert des plats d’exception.
Les vacances sont le temps par excellence pour de nouvelles expériences gustatives.
Allez-vous savourer les produits et les spécialités locales, et pourquoi pas revenir aux fourneaux, prendre du temps pour cuisiner, tester, inventer de nouvelles recettes ?
Et partager tout cela avec ses « copains », ceux avec qui on partage le pain … Le sens du goût est lié à la convivialité, et les vacances sont le moment idéal pour ça n’est-ce pas !

 

l’ouïe

Chez notre petit foetus, les tympans sont définitivement formés à 6 mois. Un nouveau monde s’offre alors à lui.
Des études indiquent que la plupart des connaissances du jeune enfant (90%) provient de ce qu’il entend autour de lui (sons et paroles).
S’écouter soi-même et vraiment écouter le monde, voilà un beau challenge pour vos vacances.
Ecouter les sons du monde à travers les informations si vous le souhaitez mais ceci est déja bien présent le reste de l’année.
Pourquoi ne pas écouter différemment, prêter l’oreille à ce qui passe inaperçu d’habitude comme les chants d’oiseaux, les sons produits par le vent dans les arbres, ou l’eau d’une cascade …
C’est tout un nouveau monde qui s’ouvre alors à vous et vous permet d’entrer dans une communion nouvelle avec les éléments.
Cela vous permettra d’accueillir mieux les bruissements de votre intuition. Car intérieur et extérieur se répondent.

Savoir écouter est la cé de relations équilibrées et stimulantes.
Vous pouvez lire l’article Changez vos habitudes pour repousser la solitude.

vacances
Image 123RF

Et quand la musique est bonne …

La musique a le pouvoir physiologique d’inhiber une partie du cerveau qui gère la peur.
Elle produit des rythmes et des sons qui font du bien. On dit bien qu’elle « adoucit » les moeurs. On sait qu’elle met du baume au coeur.
La musique capte notre attention pour nous amener au delà des mots et nous porter bien au delà de ce que l’on sait. Notre esprit devient plus libre et plus léger.
Quant au chant qui associe la musique à la respiration, il est un véritable instrument de bien-être.
Les vacances sont l’occasion rêvée pour prendre le temps d’écouter la musique que l’on aime. Je parlais plus haut des occasions pour danser qui met la musique au coeur, mais qui peut dénombrer les festivals qui se déroulent au cour de l’été où les musiques les plus variées viennent nous enchanter ?
Saurez-vous y consacrer du temps ?

 

La vue

Le foetus est sensible à la lumière au cours du 7e mois.
Selon une équipe de chercheurs la vue s’occupe modestement de 83 % de l’information traitée par nos sens. C’est énorme !
Et l’oeil serait capable de différencier près de 8 millions de nuances.
Heureusement que nos amis aveugles et mal voyants développent les autres sens pour pallier à ce manque.

L’oeil ressemble à une perle et il est un véritable joyau (il coûte « les yeux de la tête »).
En vacances, les couleurs et la lumière peuvent nous enchanter.
Lumière du petit matin, du midi et du soir ont des nuances bien différentes qui nous font éprouver toutes sortes de sensations raffinées et inhabituelles, comme si on pouvait voir l’atmosphère et la transparence des choses.

Ouvrons donc grands nos yeux pendant les vacances pour profiter des horizons nouveaux qui nous sont donnés à contempler.
C’est aussi de l’occasion de se rendre dans les musées et de admirer fresques, tableaux et sculptures.
Sachons apporter de l’attention au petit insecte ou à la fleur sauvage, c’est ainsi que nous pourrons nous découvir et découvrir le monde sous « un nouveau jour » …

vacances
Image Pixabay


Tous les sens concourent à toucher et être touché !

Ils déclenchent les sensations et font de nous des êtres vivants, vibrants et agissants.
De plus, stimuler les 5 sens est le meilleur moyen pour trouver … son sixième sens !
Pendant les vacances, saurons nous être sensitifs, sensuels et ainsi donner un surcroit de sens à nos vies ?
Entrons dans l’univers où les sons et les couleurs se répondent.
Sentir, c’est vivre évidemment, et sentir pleinement, c’est vivre vraiment.
Profitons des conditions favorables que les vacances offrent souvent pour déployer ces trésors de la nature.
Et pourquoi pas, gardons cette posture en permanence pour faire de nos vies des vacances à l’infini !

 

 

 

Merci d'avoir lu cet article. Pour en recevoir d'autres facilement, abonnez-vous gratuitement à l’Elisalettre, la missive consacrée à votre bien-être, à travers les yeux d’Elisabeth !

Et recevez en plus mes conseils directement dans votre boîte mail chaque mardi ! Si cela ne vous convient pas, vous pourrez vous désabonner en un clic.

4 Commentaires

  • jacqueline seguin
    le 22:41h, 17 juillet Répondre

    Nous ne partons plus en vacances mais vivant à la campagne:Etre dans le jardin tôt le matin ou bien regarder autour de moi lors des marches quotidiennes ,donnent l’impression d’être un peu en vacances. Prendre un peu de temps pour parler avec les personnes rencontrées ,parfois,elles en vacances,est déjà du bonheur! Mettre la musique pendant les activités à la maison met de l’entrain et de la bonne humeur…..Alors des regrets de ne pas partir? Pas trop……la nature est belle et réserve des surprises, Alors merci pour ces simples conseils à portée des yeux et des autre sens. Amicalement
    Jacqueline

    • Elisabeth Aubret
      le 08:05h, 18 juillet Répondre

      En effet Jacqueline, l’déal serait de faire de nos vies des vacances ! Au sens où nous contactions l’environnement par nos 5 sens comme si tout était nouveau.
      Amitiés

  • Paul
    le 16:29h, 18 juillet Répondre

    Je profite des vacances dans les landes pour ouvrir au maximum tous mes sens. Le chant des cigales, l’odeur des pins et des marées, les merveilleux couchers de soleil sur l’Atlantique….un vrai bonheur ! Et pour tous ceux qui souhaiteront continuer cette belle expérience sensorielle, je peux vous conseiller la méthode Vittoz et ses exercices de réceptivité car comme il le dit lui même « quand vous serez devenu réceptif, vous jouirez bien plus de la vie. Tout vous intéressera »
    Merci pour cet article très estival

  • Elisabeth Aubret
    le 09:23h, 19 juillet Répondre

    Ouiiii ! Déja merci Paul de nous faire partager vos sensations.
    La nature est notre meilleure pourvoyeuse et les vacances sont une bonne occasion pour s’en rapprocher.
    Et en effet, la méthode Vittoz est une excellente méthode pour renouer avec ses 5 sens.
    Je reconnais les intuitions du dr Vittoz dans tant de publications autour de la pleine conscience en plein essor aujourd’hui.
    Nous avons un peu trop « grimpé » dans nos têtes mais pour être « Bien dans sa tête », paradoxalement, il est nécessaire d’en descendre !

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Indiquer votre site internet est optionnel.

Bienvenue sur votre chemin de vie !

Pour faire le parcours dans les meilleures conditions, je vous ai préparé un livret gratuit bien aidant : mon guide des 10 points de repère pour savoir vous orienter dès maintenant.

+ chaque semaine, des conseils et du soutien pour traverser les obstacles et garder le cap.