Pour mieux vivre, commencez par mieux respirer

 

Notre souffle est une clé formidable de notre bien-être, toujours à notre disposition, et d’une simplicité d’utilisation remarquable.
C’est d’ailleurs peut-être pour cette raison qu’il a mis du temps à acquérir ses lettres de noblesse (la respiration, c’est si peu de chose … c’est du vent !) tant nous valorisons avant tout ce qui est compliqué malheureusement.

Cet article est destiné à vous motiver pour utiliser ce moyen naturel et très efficace pour votre mieux-être au quotidien.
Car avec la respiration consciente, c’est à dire en accordant importance et attention à notre respiration, les différentes dimensions de l’être s’en trouvent mieux : physique, psychologique et spirituelle.
« Celui qui apprend à respirer consciemment éclaire son intellect, réchauffe son coeur, attire le rayonnement et la lumière  » Sojyal Rinpoché

1) Les bienfaits de la respiration

 

exercices de respiration
image Pixabay

 

Physiquement

  • changer notre façon de respirer de manière consciente va envoyer un signal au cerveau qui lui permet d’ajuster la réponse parasympathique du système nerveux.
  • stimuler la production d’endorphines
  • favoriser la digestion
  • réguler le système sympathique, qui contrôle la libération des hormones du stress comme le cortisol.
  • améliorer l’oxygénation du sang des cellules et permet l’élimination des toxines
  • réguler la fréquence cardiaque

 

Psychologiquement

  • diminuer les angoisses et le stress
  • réduire l’intensité des émotions
  • faire disparaître des blocages émotionnels
  • bénéficier d’un esprit plus clair
  • renouer avec soi
  • gagner en confiance en soi
  • s’ouvrir aux autres et au monde

 

Spirituellement

  • Vous désidentifier de vos pensées. Vous devenez le témoin de vous-même et ainsi vous pouvez donner la place à une dimension de vous-même plus profonde et plus intense.
  • Lâcher  l’égo et s’ouvrir à la présence véritable.
  • Pour les hindous, le prana est la force vitale qui nous régénère.
  • Dans la tradition chrétienne, l’Esprit Saint est symbolisé par le souffle qui purifie et régénère.

C’est donc ainsi que vous découvrez votre véritable force intérieure.

exercices de respiration
Image 123RF

Prenez quelques instants pour vous concentrer sur votre respiration. Est-elle rapide ou lente ? Haute (poitrine) ou basse (abdomen) ? A –t-elle une chaleur  particulière? Une odeur ? un goût ?
Que produit-elle dans votre corps, votre nez d’abord ou votre bouche si vous inspirez par la bouche ?
Cette simple observation produit déjà des effets très bénéfiques sur l’organisme en la pratiquant régulièrement : détente, apaisement, calme intérieur, et conscience d’un champ d’énergie plus vaste en nous-même.

Lire aussi :   https://elisabethaubret.com/ces-exercices-de-developpement-personnel-quotidiens-qui-vous-rendront-la-peche/ 
Vous y trouverez également 4 exercices de respiration.

 

2)  Voici trois types d’exercices de respiration de base pour vous accompagner au quotidien

 

1/ Pratiquer la respiration abdominale (ou ventrale)

Respiration ventrale ou abdominale, c’est une expression que vous entendrez souvent (un peu usurpé car le va-et-vient de l’air se fait dans les poumons et non dans l’abdomen). Cette expression signifie que les mouvements du ventre permettent d’amplifier la respiration, en libérant largement le diaphragme. Et cette méthode a beaucoup de succès car elle est simple et très efficace pour se détendre.

Allongez-vous confortablement

  • lors de l’inspiration, le diaphragme s’abaisse et le ventre se gonfle
  • à l’expiration à l’inverse, le diaphragme se relève et le ventre se dégonfle.

Pratiquez cela tranquillement et sans effort, aussi souvent que possible (même si vous n’êtes plus allongé), cela vous détendra profondément.

2/ Pratiquer une respiration fluide

Notre souffle possède une dimension unique qui est d’être à la fois conscient et inconscient : il se produit sans que nous ayons à agir dessus, mais nous pouvons intervenir si nous le voulons.

Il s’agit tout d’abord d’observer attentivement la façon dont vous respirez.

Puis, de remarquer quand votre respiration change de rythme, voire quand elle s’arrête, même pour un très court instant. Et de la faire repartir consciemment ! Le stress est un déclencheur de ces micro-coupures déclenchant une mise en suspension de notre être.

exercices de respiration
image Pixabay

Lorsque c’est possible, ne pas hésiter à accompagner votre souffle d’un mouvement très simple des bras.

Les bras écartés et qui s’éloignent du corps appellent à une profonde inspiration, puis, les bras se rapprochant lentement du centre du corps suscitent l’expiration jusqu’au bout du souffle, avant de laisser l’inspiration repartir à nouveau.

3)  Pratiquer une respiration en relation consciente avec l’extérieur

L’air est la partie extérieure à nous la plus proche de nous.
Et lors de chaque inspir, nous lui permettons de pénétrer intimement dans toutes les cellules de notre corps par l’oxygène qu’elle véhicule.

A chaque inspir, vous pouvez prononcer le mot OUI

Ce oui parle de votre accord avec la vie, oui à ce qu’elle vient vous apporter, oui à cet oxygène, ce pouvoir de vivre et de grandir, oui tout ce que je vais découvrir, oui au mouvement de la vie en moi

Et accompagner simplement chaque expir du mot MERCI

Merci à toutes les belles opportunités, rencontres, possibilités que j’ai eues et auxquelles je n’ai pas eu l’occasion d’exprimer ma gratitude, merci pour les chants d’oiseau …, à vous de choisir les mercis qui peuvent être exprimés.
MERCI tout court peut tout à fait suffire d’ailleurs.

Lorsque vous marchez , essayez d’associer le rythme de la marche au rythme de votre respiration.
Vous pouvez par exemple, inspirer sur 5 pas en prononçant le mot OUI et expirer sur les 5 pas suivants en prononçant MERCI
A vous de réguler en fonction de ce qui est agréable pour vous, en essayant de rallonger chaque temps d’expir et chaque temps d’inspir.

 

3/ Exercices de respiration et méditation

La méditation , aujourd’hui bien connue et mieux comprise dans nos sociétés occidentales, commence toujours par une prise de conscience sur le souffle. Vous vous demandez peut-être pourquoi toute méditation intègre la prise en compte du mouvement respiratoire ?

C’est que la respiration tient là le rôle de « cible mouvante », c’est à dire une réalité simple et en mouvement sur laquelle on peut focaliser son attention (comme les vagues de la mer, le vent dans les feuilles des arbres etc). Ainsi, nous pouvons ainsi lâcher les pensées et nous concentrer sur d’autres dimensions de l’être … Mais on ne se trouve pas toujours à proximité d’une cible mouvante, alors que le mouvement respiratoire nous accompagne en permanence. C’est donc à lui que l’on va faire appel systématiquement.

Sans doute avez-vous déja expérimenté naturellement les bienfaits de la respiration consciente sur votre organisme. J’espère que cet article vous aura convaincu de l’intérêt de poursuivre cet entraînement, de le tester, l’amplifier et d’en vivre de plus en plus souvent au quotidien.
Je vais me laisser aller à vous proposer une petite formule, dans le but de vous aider à mémoriser plus facilement l’objet de cet article :
Respirer c’est survivre, respirer consciemment, c’est vivre pleinement ! 🙂 

N’hésitez pas à nous « souffler » vos expériences positives en lien avec la respiration dans les commentaires ci-dessous !

 

Merci d'avoir lu cet article. Pour en recevoir d'autres facilement, abonnez-vous gratuitement à l’Elisalettre, la missive consacrée à votre bien-être, à travers les yeux d’Elisabeth !

Et recevez en plus mes conseils directement dans votre boîte mail chaque mardi ! Si cela ne vous convient pas, vous pourrez vous désabonner en un clic.

4 Commentaires

  • Mireille
    le 05:45h, 12 juillet Répondre

    Bonjour Elisabeth
    Merci pour toute cette eau apportée à mon moulin
    J’ai découvert cette respiration volontaire il y a quelques années en voulant aider mon papa par l ‘intermédiaire de Christophe André que j ‘aime beaucoup.Malheureusement pour moi ce n ‘est pas encore entré dans mes habitudes et j ‘ai beaucoup de mal à le faire passer chez les autres et pourtant c ‘est tellement simple et bénéfique.Donc ton article est vraiment bienvenu
    Je voulais parler du mot « merci ».Ce petit mot enseigné par ma maman avec insistance et qui est devenu habituel pour moi.Je suis surprise de ne pas l ‘entendre assez souvent dans mon entourage et cela me fait mal.Cela me fait tellement de bien de le dire,d être reconnaissant.
    À bientôt Elisabeth.Prends bien soin de toi.
    Mireille

    • Elisabeth Aubret
      le 10:36h, 14 juillet Répondre

      Bonjour Mireille
      Merci pour ton partage.
      La resiration recèle de trs grandes vertus et en effet, le MERCI aussi.
      Il tourne nos coeurs vers la joie et la paix.
      La gratitude est d’ailleurs largement plébiscitée dans le développement personel aujourd’hui.
      On y reviendra sans doute.
      MERCI à toi de nous aider à réfléchir à ces questions importantes.

  • Ma
    le 15:07h, 18 juillet Répondre

    Bonjour Élisabeth,
    Merci de partager cette découverte tellement simple et en même temps tellement exigente. Une fois que l’on a decouvert cet espace de liberté qui s’ouvre en étant simplement présent on apprend vraiment à goûter chaque instant. Revenir, encore et encore à cet ancrage permet de traverser bien des épreuves et de goûter de grandes joies.
    Bel été à vous.
    Ma

  • Elisabeth Aubret
    le 12:57h, 19 juillet Répondre

    Oui merci Ma, nous avons souvent besoin d’un peu de lâcher-prise pour accepter la simplicité !
    Plein de joies à vous 🙂

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Indiquer votre site internet est optionnel.

Bienvenue sur votre chemin de vie !

Pour faire le parcours dans les meilleures conditions, je vous ai préparé un livret gratuit bien aidant : mon guide des 10 points de repère pour savoir vous orienter dès maintenant.

+ chaque semaine, des conseils et du soutien pour traverser les obstacles et garder le cap.