Comment exprimer les compliments qui font vraiment du bien ?

 

En tant qu’êtres sociaux, nous avons besoin du regard de l’autre pour évoluer.
Nous avons tous besoin d’être reconnus. Les enfants qui n’ont pas été regardés suffisamment se découragent.
On raconte qu’un empereur du saint Empire romain germanique au XIIIe siècle, Frédéric de Hohenstofen, mena une expérience avec des orphelins. Il demanda qu’on ne leur parle pas pour observer comment les enfants parviendraient à s’exprimer. Et ces enfants moururent.
L’attention et la reconnaissance nous font exister.
Les compliments ont évidemment une place privilégiée dans ce processus.
Dans une phrase, il faut un sujet, un verbe et un compliment dit le poète.
Mais cela fonctionne-t-il avec tous les compliments ? Comment doit-on formuler les compliments pour qu’ils atteignent leur cible ?

Certaines personnes supportent difficilement les compliments

Personne-n'iamant-pas-les-compliments
Pixabay

Peut-être est-ce votre cas ?
Il est très intéressant d’en comprendre les raisons.

  • Souffrez-vous du sentiment de l’imposteur ? (on se trompe sur moi. En réalité, je ne suis pas capable de ceci ou de cela …)
  • Manquez-vous d’estime de vous-même ? (je suis un bon à rien, je ne mérite pas les compliments …)
  • Etes-vous dans une méfiance excessive due à des abus de faux compliments ? (ma mère me disait que j’étais gentil lorsqu’elle voulait obtenir quelque chose de moi …)
  • Avez-vous l’impression que cela vous rend redevable envers l’auteur du compliment ?

Peut-être y a-t-il d’autres raisons encore ? (N’hésitez pas à les partager dans les commentaires)
Comme vous le voyez, savoir accueillir les compliments n’est pas si simple.
Les compliments sont au cœur des relations humaines et à ce titre, ils ont besoin de délicatesse. Ils ne peuvent être proférés n’importe quand et n’importe comment.
Mais ceci ne doit surtout pas nous décourager d’en donner en abondance !

Je vous propose une vidéo dans laquelle j’explique les ingrédients du compliment qui marche, qui fait réellement du bien.

Les critères que j’ai retenus sont très efficaces, pour les enfants comme pour les adultes, qui avons tous un très grand besoin de compliments.

 

 

Premier critère pour que les compliments fassent vraiment du bien : la description des faits

Ne pas se contenter d’émettre une vague opinion : C’est beau ! Tu dessines bien ! C’est super …
Pourtant, c’est ce que nous faisons le plus souvent.
Cela n’atteint pas vraiment sa cible parce que la personne qui le reçoit ne sait pas bien ce que vous voulez dire par là, ni sur quoi vous vous appuyez pour le dire.
Les compliments feront mouche si les personnes comprennent si vous avez vraiment été attentives à ce qu’elles  produisent.
Le compliment doit donc s’appuyer sur ce que vous avez remarqué concrètement.
Par exemple : « C’est quand tu as prononcé le mot de sécurité que j’ai compris combien tu étais attentif à la réussite du camp ».
« C’était vraiment bien approprié ce chant que vous avez choisi pour le début de la cérémonie ».
Au lieu de : « vous avez une belle maison », « vous avez apporté beaucoup de soin à l’organisation des différentes pièces ».

 

Deuxième possibilité en faveur du bon compliment : partir d’un mot simple et s’appuyer sur ce que l’on ressent

 

  • Choisir un mot qui caractérise ce que vous voulez mettre en valeur chez la personne (exemple avec une personne qui a le don de vous apaiser)
    « Tant de douceur dans ton propos est une vraie source de paix »
    « Quand je te rends visite, c’est comme si j’avais rendez-vous avec la paix »
    « La paix qui émane de toi me fait beaucoup de bien »
  • Et dans le même mouvement, vous pouvez aussi comme plus particulièrement dans l’exemple « la paix qui émane de toi me fait beaucoup de bien », dire ce que cela vous fait.

Vous en trouverez d’autres dans la vidéo, des vraies que j’ai reçues lors de la journée mondiale du compliment ! (tous les ans le premier mars, on fête tout particulièrement le compliment)

 

les compliments
Pixabay

 

Troisième et principal critère pour que les compliments soient réussis : la sincérité

 

Quoi de pire que les compliments fabriqués ?
Dans le meilleur des cas, le destinataire du compliment le remarque et le rejette.
Dans le pire des cas, il y croit et le compliment devient un instrument de manipulation.
Il n’est pas nécessaire d’aimer tout dans la personne complimentée. Par contre, il est indispensable que ce qui concerne le compliment soit vrai.
« Ton engagement aux côtés des enfants me touche »  ne demande pas que vous trouviez la personne élégante ce jour là ! 🙂

Les compliments sont des espaces de lien assez forts entre deux personnes.
S’ils sont pervertis par la mauvaise foi, la relation devient fausse, la confiance se perd et finalement personne n’a rien à y gagner.
Mais je pense que j’enfonce une porte ouverte par ce propos …

 

Soyons attentifs aux conditions de l’expression du compliment

 

Exprimer les compliments au sujet de quelqu’un en public, alors que la personne est présente est souvent très valorisant.
Attention tout de même au public.
Par exemple complimenter quelqu’un pour ses bonnes révisions pour le baccalauréat alors que les jeunes autour ont échoué peut devenir vite gênant.
Faire les compliments en  public au sujet d’une caractéristique physique peut être également délicat.
Il est donc très important en plus des mots utilisés, de choisir le moment et le ton employé.

Les compliments sont donc des éléments très importants de nos rapports humains voire de nos existences même.
Ils méritent beaucoup de soin et d’attention.
Ils fortifient et rassurent celui qui les profère et celui qui le reçoit dans l’estime d’eux-mêmes et leurs capacités de rentrer dans un lien positif avec autrui.
A leurs sujets, on peut véritablement dire qu’il existe un art du compliment.
Comme tout art, il se bonifie avec l’expérience.

Qui veut devenir un artiste du lien social ?

 

 

 

Merci d'avoir lu cet article. Pour en recevoir d'autres facilement, abonnez-vous gratuitement à l’Elisalettre, la missive consacrée à votre bien-être, à travers les yeux d’Elisabeth !

Et recevez en plus mes conseils directement dans votre boîte mail chaque mardi ! Si cela ne vous convient pas, vous pourrez vous désabonner en un clic.

Aucun commentaire

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Indiquer votre site internet est optionnel.

Êtes-vous hypersensible ?

Si vous vous sentez différent des autres, que vous avez besoin de vous isoler ou de donner beaucoup de sens à ce que vous faites, vous êtes peut-être hypersensible. Une étude affirme qu’il y a environ 20% à 25% d’hypersensibles dans la population.
Si vous voulez savoir si vous en faites partie, faites vite le test.

+ Et recevez chaque semaine de l’aide pour valoriser votre belle sensibilité.