Mieux communiquer grâce à la prise en compte des valeurs

 

L’académie de médecine se prononce contre l’homéopathie, votre petit cousin passe sa journée devant les jeux vidéos,  la responsable du club de danse gronde votre enfant  …
Ceci déclenche des émotions en vous, qu’elles soient agréables ou désagréables, et vos valeurs se trouvent sans doute atteintes.
Les valeurs ont un aspect universel et en même temps, nous avons chacun les nôtres, c’est ce qui produit les différences dans nos perceptions des divers faits cités plus haut.

valeurs
Image parHenning Westerkamp de Pixabay

Elles nous aident à comprendre ce que l’on cherche et à trouver les sources de ce qui nous motive.
Les valeurs sont donc par extension  les grandes maîtresses de nos choix.
De plus, elles peuvent nous aider beaucoup dans la compréhension de nos rapports avec les autres : demandez-vous si une tension ou un conflit avec une personne n’a pas pour source des valeurs fondamentales qui ne s’accordent pas.

 

Quand les valeurs génèrent des tensions

 

Evaluons la valeur « respect » et particulièrement à travers le respect de la loi. Comment l’aborder à un feu rouge lorsqu’au terme de la grossesse bébé s’annonce (histoire vraie). Et les futurs parents se sont disputés devant ce feu que l’un voulait respecter et  l’autre passer.
La valeur « abondance financière » va être vécue bien différemment par une personne touchée par les valeurs « passage à l’action » ou « impacter son environnement » que par une autre qui lui préfère « justice et égalité ».

 

Pourquoi avons-nous besoin de valeurs ?

 

Elles sont aussi le lieu des plus belles relations
Car les valeurs se retrouvent au cœur de toute interaction humaine.
Elles protègent les échanges et fait grandir le lien.
Grâce aux valeurs, le vivre ensemble devient possible.
Les valeurs sous-tendent les programmes et les engagements de tous ordres.
Elles sont nos convictions, nos repères essentiels.
Elles donnent la direction, le sens de la vie.
Et bien sûr, elles orientent tous nos choix conscients ou inconscients.

Pour ce qui est des personnes très sensibles, étant donné que toute interaction est vécue plus fortement, la question des valeurs prend une place capitale.
L’hypersensible a besoin de ses valeurs comme à une bouée nécessaire à sa circulation sur cette mer agitée qu’est sa vie et la vie en général.

L’hypersensible est un infatigable chercheur de sens. Il va peaufiner ses valeurs toute sa vie pour les rendre optimales.
Il a l’instinct des valeurs à la fois subtiles et solides.
On peut donc lui faire confiance dans sa capacité à mettre à jour ses valeurs, à les respecter et à les montrer au monde.
Mais en même temps, il peut être très atteint lorsque ses valeurs ne sont pas respectées et cela peut le fragiliser.
Comme en toute chose, c’est l’alliance de la fermeté (tenir à ses valeurs) et de la souplesse (y tenir sans rigidité) qui peut permettre de s‘appuyer sur ses valeurs (principes) sans qu’elles deviennent un lieu de blocage vis-à-vis de soi-même et des autres.
C’est un équilibre toujours délicat à trouver ; la posture de l’arbre est inspirante, savez-vous comment vous pourriez l’adopter ?

«Faites comme l’arbre; Changez vos feuilles, mais gardez vos racines… Changez vos idées, mais gardez vos principes» (auteur inconnu)

les-valeurs-sont-nos-racines

 

Les valeurs au service de notre développement humain et relationnel

 

On parle de plus en plus aujourd’hui, en particulier grâce à la physique quantique, de fréquences et de vibrations. Si l’on partage des valeurs fortes avec une personne, on va se sentir vibrer à l’unisson. Ce qui génère de grandes amitiés ou sentiments amoureux.
Mais cela peut aussi être le lieu de grandes déceptions quand on découvre que l’autre est porteur de valeurs sont par contre bien différentes.
On peut aller jusqu’à soupçonner l’autre de nous trahir, alors qu’on avait simplement extrapolé, en croyant que si des valeurs importantes étaient communes, toutes l’étaient.
Le dialogue et un échange approfondi sur les valeurs portées par chacun évitera de grosses déconvenues !

Par conséquent, la connaissance de ses propres valeurs est un outil important pour appréhender nos relations avec les autres et accepter qu’ils soient tels qu’ils soient et non tels qu’on voudrait qu’ils soient. Ou pas. Mais le faire en conscience et prendre la responsabilité de ses choix est nécessaire pour rester dans une relation équilibrée et respectueuse de l’autre.

 

Comment identifier ses valeurs ?

 

valeur-amitié
Image parSasin Tipchai de Pixabay

 

Nos propres valeurs et surtout leur hiérarchie, l’ordre dans lequel on les place,  évoluent sans cesse. L’expérience nous fait réfléchir, le temps et la conscience nous aident à mieux comprendre ce qui est important pour nous.

Abondance, altruisme, audace, beauté, bienveillance, calme, compétence, croissance, délicatesse, douceur, équilibre, famille, franchise, respect ?


Audace, fraternité, esprit d’initiative, exactitude, pardon, courtoisie, gaîté, rationalisme, prospérité, patience, panache, modestie savoir-vivre ?
Volonté, simplicité, réussite, politesse, indulgence, optimisme, performance, pudeur, sincérité, séduction, persuasion ? …

Il existe de nombreuses listes sur internet, n’hésitez pas à fouiller dans les réserves !

Prenez le temps de prononcer chaque mot intérieurement et de sentir le message qu’il vous envoie : plutôt douceur et familiarité, ou résistance et rejet ?
Vous pouvez dresser ainsi votre carte intérieure des valeurs pour aujourd’hui, et en profiter pour avoir un échange avec vos proches, pourquoi pas avec votre amoureux (se) ?

Enfin, je vous préconise l’exercice-roi, celui qui remet toute chose en place :
A l’orée de votre vie, lorsque votre capital de jours à passer sur cette Terre auront été écoulés, et que, paisible et en paix, vous vous apprêterez à partir au royaume de vos ancêtres … qu’aimeriez-vous avoir réussi ?
Pour quelle chose réalisée dans votre vie aimeriez-vous être reconnu ?
Quelle est la valeur que vous avez porté haut et dont vous êtes le plus fier ?

Retrouvez ici mon livret gratuit qui vous aidera à répondre à cette question (à travers son ultime secret)

Voulez-vous nous la partager dans les commentaires ci-dessous ?

 

 

Merci d'avoir lu cet article. Pour en recevoir d'autres facilement, abonnez-vous gratuitement à l’Elisalettre, la missive consacrée à votre bien-être, à travers les yeux d’Elisabeth !

Et recevez en plus mes conseils directement dans votre boîte mail chaque mardi ! Si cela ne vous convient pas, vous pourrez vous désabonner en un clic.

4 Commentaires

  • Anne Delorme
    le 10:06h, 17 avril Répondre

    Merci beaucoup. Un très bon rappel

    • Elisabeth Aubret
      le 15:49h, 17 avril Répondre

      Merci Anne !
      En effet, tout ça, on le sait plus ou moins consciemment mais parfois on l’oublie …
      Gratitude partagée 🙂

  • Patricia
    le 07:42h, 30 avril Répondre

    Merci Elisabeth pour ce beau sujet, tellement vrai, profond et si important pour nous tous….continuez à rayonner de vérité et d’amour, vous savez tellement bien transmettre ces 2 piliers de vie à ceux qui vous lisent qu’il est très utile de vous le dire! A vous lire bientôt encore, avec le même plaisir et la même résonnance. Amitiés.

    • Elisabeth Aubret
      le 08:37h, 02 mai Répondre

      Merci à vous Patricia. On reconnaît chez les autres ce qu’on a en soi n’est-ce pas ? 😉
      Votre message me touche beaucoup car je me donne pleinement à ce que je fais à travers ce site et dans mes accompagnements.
      Et si cela peut aider, évidemment cela me remplit de joie.
      A très bientôt sur nos chemins mutuels de croissance 🙂

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Indiquer votre site internet est optionnel.