Comment trouver sa juste place dans le monde à travers sa mission de vie ?

 

Avez-vous parfois le sentiment de déranger ? Ou de ne pas comprendre ce qu’on attend de vous ?
Vous sentez-vous trop différent(e), injustement considéré(e), incompris(e), en équilibre trop instable … ?
Aimeriez-vous que ça change ?

Trouver sa place dans la vie est une des plus sures manières de vivre heureux. Et trouver sa mission de vie est une voie royale pour y parvenir.

C’est pourquoi j’aime beaucoup ce thème de la mission de vie et que je l’ai choisi lorsque l’on m’a proposé de participer à l’événement inter-blogueurs sur le thème Les astuces (ou les secrets) de 7 blogueuses pour retrouver l’équilibre essentiel à votre vie.
Cet article est un résumé de ma contribution à cet ouvrage que vous pourrez vous procurer très prochainement.

 

Tout un livre sur le thème de l’équilibre ?!

 

Mélodie est une blogueuse qui a retrouvé son équilibre grâce aux huiles essentielles.
Elle a eu l’idée de demander à d’autres auteures sur internet ce qui leur avait permis de retrouver l’équilibre dans leur vie lorsque celui-ci a été menacé.

Et toutes se sont attelées à cette jolie tâche, donnant des réponses sur ce qui leur tient le plus à coeur.

mission de vie
Pixabay

Le résultat, c’est un livre complet, holistique, qui donne du sens à la vie et vous touchera sur les différents axes de votre être (santé naturelle avec huiles essentielles, aromathérapie, fleurs de Bach, trouver un sens à la vie grâce à l’ikigai, savoir travailler sur les différents plans de la conscience avec la bioanalogie, l’importance du respect de soi-même et de l’environnement, et l’équilibre intérieur entre notre tête, notre coeur, et notre corps.)

Un véritable bain de rééquilibre !

Pour ma part, lorsque je suis rentrée en moi-même, me demandant ce qui m’avait permis de garder l’équilibre dans une période de maladie grave où tout vacillait en moi et autour de moi, la réponse est arrivée assez vite : c’est le thème de la mission de vie qui a émergé.

Vous trouverez donc ma contribution au deuxième chapitre du livre, bientôt disponible.

 

 

Pourquoi vouloir développer sa mission de vie ?

Les bienfaits sont innombrables !

Elle permet de trouver sa place dans ce monde comme je l’indique au début de cet article.

Car avant tout, la mission donne du sens à sa vie.

Lorsqu’on marche avec elle, tout semble devenir cohérent et s’ordonner harmonieusement.
Et même beaucoup de difficultés peuvent devenir des balises qui permettent de mieux s’orienter.

 

Comment découvre-t-on sa mission ?

 

1/Soignez vos plaies si besoin

Certains « coups et blessures » ou traumatismes de la vie peuvent constituer un obstacle à la réalisation de sa mission de vie s’ils ne sont pas traités.
N’hésitez pas alors à vous faire aider par la thérapie si c’est nécessaire, ou éventuellement par des lectures porteuses ou pourquoi pas … par la fréquentation assidue de ce blog qui a pour mission de vous aider à les régler !(oui, oui, les blogs aussi ont des missions de vie ;))
L’important c’est avant tout de sentir ce qui est juste pour vous, et rechercher ce dont vous avez vraiment besoin.

Si vous hésitez sur la méthode à adopter, écoutez votre corps. Il saura vous aiguiller sr ce qui est bon pour vous.

Et parallèlement … :

2/ Apprenez à mieux vous connaître 

C’est la base incontournable
Car la mission n’est pas extérieure à nous-même comme le serait je-ne-sais quelle injonction venue d’ailleurs.
Elle est en vous, dès à présent.

Le livre bientôt proposé par les 7 blogueuses vous permettra d’aller plus loin dans la connaissance de vous et de ce que vous voulez vivre vraiment.

Je vous propose dès maintenant un exercice pour amorcer une réflexion sur qui vous êtes et vers où vous orienter :

mission de vie

 

Tracez deux colonnes sur une feuille de papier

  • Dans la première, inscrivez ce qu’ont souhaité pour vous (parents, éducateurs, entourage en général …), et dans la 2e, ce que vous vous souhaitez. A partir de tous les thèmes que vous voulez (lieu d’habitation, vie familiale, valeurs, croyances etc)

Puis prenez le temps d’observer et d’analyser tout cela en en tirant des enseignements sur ce que vous souhaitez vraiment et ce que vous ne voulez plus.
Des changements sont toujours possibles, l’important est que vous soyez en cohérence avec vous-même et vos valeurs.

 

3/ Lachez prise

La mission peut se déployer lorsqu’on associe la souplesse d’esprit à l’attention vigilante.

N’hésitez pas à faire appel à votre bonne « étoile » pour vous guider. (En qui, en quoi croyez-vous ?).
Elle en sait peut-être beaucoup sur votre mission de vie.

mission de v

Je rappelle que la spiritualité est avant tout une expérience et non un système de croyances qui nous fait concevoir la vie d’une manière ou d’une autre.
Elle est une manière d’élargir nos interactions avec la vie et de recevoir ses dons en abondance.

Soyez attentifs aux signes que la vie vous envoie (synchronicités)

 

La mission de vie est donc une véritable clé sur votre chemin du mieux-être.
Lui permettre et l’aider à ce qu’elle se déploie en vous et autour de vous sera source de grands bienfaits.
Je vous souhaite de tout cœur de pouvoir l’accueillir pour votre plus grand bonheur !

 

 

Merci d'avoir lu cet article. Pour en recevoir d'autres facilement, abonnez-vous gratuitement à l’Elisalettre, la missive consacrée à votre bien-être, à travers les yeux d’Elisabeth !

Et recevez en plus mes conseils directement dans votre boîte mail chaque mardi ! Si cela ne vous convient pas, vous pourrez vous désabonner en un clic.

6 Commentaires

  • ANGOTTI Pierre
    le 11:36h, 30 octobre Répondre

    Méthode simple et juste que celle de s’interroger sur ce que l’on porte en soi (ses valeurs, ses croyances) et qui aspire à émerger. Car nous avons tous à apporter quelque chose au monde. Pensons au mot « défunt » qui a pour origine les mots latins « de functis » : sortir de ses fonctions sur terre. Elisabeth Kübler-Ross, qui toute sa vie a accompagné des personnes en fin de vie, a montré que des personnes, qui devraient mourir, ne meurent pas tant qu’elles n’ont pas réalisé ce qu’elles ont à apporter au monde.
    Alors, merci Elisabeth de nous inviter à cette interrogation fondamentale, moyen de comprendre que le développement personnel, s’il s’en tient au « personnel » devient une démarche narcissique. Non, le développement de soi n’a de sens que s’il nous fait nous tourner vers les autres.

    • Elisabeth Aubret
      le 11:39h, 31 octobre Répondre

      Merci Pierre de nous accompagner dans cette réflexion.
      Merci de nous rappeler que le sens de la vie est un élément fondamental au moment de la quitter.
      J’accompagne cette réflexion dans mon guide à télécharger gratuitement ( cliquer ici : https://elisabethaubret.com/10-secrets/)
      « Le développement de soi n’a de sens que s’il nous fait tourner vers les autres » … Méditons …

  • castille magali
    le 15:02h, 30 octobre Répondre

    Bonjour,

    Je suis à la recherche de mon chemin de vie que je ne trouve pas, je ne trouve pas ma place non plus. La personne partageant ma vie n’accepte pas ce chemin de vie préférant que je trouve un travaille pour gagner de l’argent en mode survie. Je comprends sa réflexion qui pourrait s’intégrer à mon projet si il ne refuserai pas ma mission de vie. j’ai été détruite par le boulot, j’ai compris que je n’avais pas ma place dans ce genre de boulot, synchronicité que je ‘ai pas écouté au début. Puis j’ai voulu reprendre le métier d’animatrice en me reformant, la synchronicité a tout fait pour me dire que ce chemin n’étais pas le bon. Je n’est pas étais accepté dans cette formation et il y avait pleins d’éléments qui me mettaient les battons dans les roux. Je voudrais me former en reiki, shiatsu, énergétique chinois pour masser et transmettre ce savoir. la personne avec qui je vie n’ai pas d’accord, n y croyant pas selon sa carte du monde, ses croyances et son éducation. Du coup je ne sais pas quel est mon chemin de vie. Je n’ai pas été accepter en formation d’aide soignante, dommage, cette formation m’aurai donné un coup de pouce. Hors de question que je retourne travailler dans le monde d’agents polyvalent de nettoyage industriel et à domicile ainsi que le service à la personne. Ce n’était pas de bons métiers, j’y ai perdu l’énergie, j’ai failli y perdre la vie. Pendant ce temps, je continue à apprendre à me connaitre et partage mes connaissances avec ceux qui ont envie de partager et je partage avec eux leur connaissance. Peut être est ce ma mission de vie ? Mon mari n’aime pas que j’ai des amis, que je sorte et que j’ai des loisirs,, il se sent géner, pas à sa place étant timide, il a peur qu’il m’arrive du mal. il est un grand timide et me dit dès fois que je suis égoiste en ne pensant pas aux autres. C’est un grand point d’interrogation sur mon chemin de vie, je suis perdue ! J’étudie les 13 mères originelles e la lune rouge, cycle féminin de la femme, j’essaye d’inventer des objets chamaniques, de relier mantra, organes, chakras, couleur, son d’instrument, l’ancrage, les méditations tout est marqué sur les cycles de la femme. J’ai besoin aussi d’être suivie avec un coach pour cadrer et qui a un savoir. malheureusement, je suis obligée de me coacher seule, mon mari refusant de m’aider financièrement. Les finances sont prévues pour les études des jeunes, la maison, les charges, la voiture, les déplacements, la retraite, la famille. pas de place pour mon projet. Je prends les infos gratuites sur internet en les triant. Seul moyen que j’ai. Bis, prend soins de toi. Je suis en accord avec ce que tu écris. Merci

    • Elisabeth Aubret
      le 11:47h, 31 octobre Répondre

      Bonjour Magali. Beaucoup de réflexions dans ce message qui démontrent la force de ta motivation.
      Je ne peux pas y répondre point par point.
      Je dirais ces deux choses :
      – tu nous dis au tout départ que tu ne trouves pas ton chemin de vie. J’ai tout de même l’impression qu’il se dessine pas mal au travers de tout ce que tu décris. Sans doute que tu n’as pas encore trouvé un espace suffisamment paisible.
      – cela m’amène à la deuxième remarque : la mission de vie ne se trouve pas d’un claquement de doigt ( contrairement à ce qui est dit parfois ).
      C’est pourquoi je parle dans l’article de soigner les plaies si besoin. Peut-être n’ai-je pas assez insité sur le fait que les obstacles peuvent être intérieurs et extérieurs.
      Plein de bon courage à toi pour ce parcours cahotique mais qui visiblement te passionne.

  • Virginie Lanouguère-Bruneau
    le 15:29h, 30 octobre Répondre

    Encore une fois des conseils et pistes de réflexion très judicieux et éclairants pour donner un sens à sa vie et savoir trouver la patience pour persévérer. Merci Elisabeth de partager avec nous cette façon tellement positive et constructive, d’envisager la vie.

    • Elisabeth Aubret
      le 11:51h, 31 octobre Répondre

      Merci chère Virginie.
      Tu sais bien : patience et longueur de temps font plus que force ni que rage 😉
      Et parfois, ça va vite quand même !
      Je te souhaite un merveilleux chemin pour la réalisation de ta mission de vie <3

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Indiquer votre site internet est optionnel.

Des solutions pour gérer vos émotions au quotidien

Par Elisabeth Aubret

Conférence en ligne gratuite, le 20 Novembre 2018 à 20h

Mon but : vous aider à retrouver motivation, énergie, et ouverture aux autres.

Je m’inscris